Une maison bioclimatique c’est quoi?

Une maison bioclimatique c’est une maison qui utilise au maximum les ressources de son environnement, pour diminuer, voire supprimer, sa consommation d’énergie, minimiser son impact sur l’environnement, et faire en sorte que ses habitants se sentent bien sans gaspiller !

Le principe est simple : on va se protéger au maximum du vent, utiliser le soleil au maximum en hiver, et au contraire s’en protéger en été. Le confort thermique est au cœur du concept de maison bioclimatique.  

Nos ancêtres savaient déjà qu’il fallait minimiser les ouvertures au nord, se protéger du vent (par des haies, des remblais, un appentis adossé à la maison côté au vent, ou tout simplement grâce à la forme de la maison), bien isoler, et surtout  utiliser des matériaux qui ont une bonne inertie thermique.

Mais les maisons bioclimatiques modernes vont bien au delà de ces recettes : on peut désormais concevoir des maisons passives, c’est-à-dire qui n’ont pas besoin de chauffage, et même des maisons à énergie positives, qui produisent plus d’énergie qu’elles en consomment !

La maison bioclimatique, c’est donc une conception globale intelligente, mais c’est aussi un tas d’astuces, qui, toutes réunies,  garantissent un résultat optimal :

Vous avez envie d’une maison bioclimatique? Mais par où commencer?

  • Aux prémices de sa conception, il vous faudra chercher à profiter au mieux du soleil et de l’environnement de votre maison. Il faut donc choisir le bon emplacement par rapport au terrain, orienter sa maison plein sud, éviter des ouvertures au Nord et à l’ouest, la protéger du vent (grâce à des haies ou à la géométrie du terrain).
  • Ensuite, il faut particulièrement soigner l’isolation et utiliser des matériaux naturels (bois, chanvre…) et des fenêtres à double vitrage. Il faut savoir qu’une grande partie de la chaleur est perdue par le toit et les ouvertures. Il est même bien de prévoir une véranda ou un toit végétalisé. Cela semble évident et pourtant souvent au détriment du « design de sa maison » on en oublie l’essentiel.
  • Enfin, il faut utiliser des systèmes permettant des économies d’énergies. Pour cela, il existe de nombreuses technologies permettant de faire des économies d’électricité, d’eau et de chauffage.
    L’idéal est d’installer un chauffage solaire (pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage), un appoint au bois (ou une pompe à chaleur) et éventuellement des panneaux solaires photovoltaïques afin de revendre de l’électricité. Côté « électroménager » autant recourir aux types d’appareils économes en énergie: lave linge, lave vaisselle, congélateur, réfrigérateur, lampe, etc.
  • Petit + : si vous le pouvez, essayez d’installer une cuve de récupération d’eau de pluie. Celle-ci peut vous servir pour alimenter votre chasse d’eau et pour arroser votre jardin. Pour l’arrosage de votre jardin, pensez à l’arrosage automatique et au goutte à goutte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.